• Accueil>
  • Club RH : Compte-rendu conférence "Codéveloppement professionnel"

Club RH : Compte-rendu conférence "Codéveloppement professionnel"

Le codéveloppement professionnel, une autre manière de se former

Avant d’entrer au cœur du codéveloppement professionnel (ou codév’ pour les initiés), c’est un scoop qui lance la soirée : Reims Management School  et Rouen Business School fusionneront à la rentrée de septembre. Les clubs RH des deux écoles, déjà réunis dans la même structure, avaient quant à eux une longueur d’avance !

C’est en images que nous découvrons le codéveloppement. En images et avec l’accent québécois : un film d’une administration canadienne présente cet outil mis à disposition de ses managers.  Le codév consiste en un cycle de rencontres proposées à un groupe de managers autour de problématiques qu’ils rencontrent dans leur quotidien. A chaque rencontre, un manager différent expose son cas. C’est le groupe qui, sous la modération d’un consultant-animateur, lui propose des solutions pour résoudre ses difficultés. Pour les managers interviewés, cette pratique permet d’échanger en profondeur et de prendre du recul face à leur quotidien. Tous insistent sur les bénéfices qu’ils y ont trouvés : une meilleure capacité d’écoute, une plus grande assertivité et, plus globalement, un plus grande confiance en soi.

Qu’en est-il en France ?

Le codéveloppement peut-il s’insérer dans nos cultures d’entreprise ? Les éclairages portés par deux prescripteurs du codev’ - la DRH d’un groupe de prévoyance et le DG d’une PME- ont illustré combien l’outil peut répondre à des enjeux et des cultures fort différents.
Nadine Gallart-Valle, directrice du développement managérial chez Humanis, revient sur la mise en place du codéveloppement en 2009 à l’occasion de la fusion de Novalis et Taitbout, groupe devenu Humanis à la faveur d’une nouvelle fusion… Oui, le contexte est complexe, et c’est justement pour faire face à cette complexité que Nadine Gallart-Valle a choisi d’utiliser la démarche. « Dans un environnement très perturbé par la fusion, nous souhaitions offrir aux managers des lieux où ils pourraient apprendre à se connaître et à coopérer, analyse-t-elle. Notre objectif était aussi de les voir développer leur compétence de prévention des risques psycho-sociaux. Le codéveloppement nous a semblé constituer un dispositif complet pour atteindre ces différents objectifs ». Après un démarrage difficile et un long travail d’évangélisation auprès des managers, le codév a pleinement trouvé sa place dans l’entreprise. En deux ans, 20% des managers ont participé à des groupes, avec un taux de satisfaction impressionnant. L’évaluation menée auprès de 48 managers souligne d’abord un bénéfice immédiat de l’outil. C’est utile et pertinent par rapport aux problématiques quotidiennes. « On ne perd plus son temps en formation », pointe un manager. « Je viens avec un problème et je ressors avec plusieurs solutions opérationnelles », apprécie un autre. Certes, un temps d’adaptation est nécessaire pour s’approprier une méthode en soi déstabilisante. Il n’est pas facile de se « mettre à poil » devant des collègues, comme le redoutent ceux qui n’ont pas encore testé le codév. Mais au final, ceux qui y sont passés y trouvent l’occasion de sortir de l’isolement, de prendre un temps de réflexion et de recul et de progresser dans leurs pratiques managériales. « Le codév’ permet aux managers de devenir acteurs de leur formation, souligne Nadine Gallart-Valle. C’est une sorte de programme à la carte qui répond bien à leurs attentes. »

Autre univers, autre problématique.

Chez Polygon France, une PME de 50 salariés, les sept chargés d’affaires répartis dans l’Hexagone, travaillent seuls sur des problématiques identiques sans le savoir. L’objectif de Julien Meyniel, le DG, est de les faire coopérer pour qu’ils soient plus efficaces. Pour mieux faire passer la nouveauté, il couple les séances de codév’ avec des modules de formation plus classiques. « Les chargés d’affaires ont découvert l’intérêt et l’efficacité du réseau », se félicite Julien Meyniel. Pour lui, l’évaluation de l’opération codév est dans les chiffres : « le résultat de l’entreprise a augmenté à périmètre constant », souligne-t-il.

Ces deux exposés ne laissent pas la salle indifférente et les questions fusent : Comment garantir la confiance entre managers en période de fusion ? Comment convaincre les salariés ? Le codév’ est-il une démarche d’apprentissage ou un groupe d’échange de pratiques ? Comment capitaliser sur ces huis-clos ? Le codév’ est-il un outil de conduite du changement ? Et si le N+1 freine : comment le sensibiliser à la démarche ?
Oui, le codév est un vrai lieu d’apprentissage, à la fois de savoir-faire et de savoir-être, et c’est sans doute le plus intéressant dans cette démarche. Mais sa réussite repose sur des conditions clés : un marketing préalable auprès des prescripteurs de la formation, tout d’abord, puis la compétence de l’animateur, garant de la qualité des échanges, le climat et la constitution des groupes (des pairs, tous au même niveau hiérarchique) ainsi que le choix des problématiques apportées. « Oui, c’est bien un outil de conduite du changement car ce sont les problématiques liées à ces thèmes que vont apporter les managers », souligne l’un des nombreux experts présents.

La conférence s’achève, laissant quelques doigts levés frustrés de ne pas avoir pu s’exprimer. Mais le cocktail a été l’occasion de poursuivre les échanges autour d’un sujet qui contribue à faire évoluer la manière de considérer la formation aujourd’hui.

Un groupe de codév’ entre RH du club ?

Membres du club RH et management, l’expérience vous tente ? Vous avez envie de constituer un groupe de codéveloppement entre RH issus d’entreprises différentes ? La démarche en « inter » est peut-être encore plus productive qu’en intra. Prenez contact avec Valentine Chapus-Gilbert, correspondante de l’EM Lyon (valentine@chapusconseil.com), qui pourra monter ce projet si les volontaires sont au rendez-vous.

Réservez déjà votre soirée du 3 octobre
C’est en effet le 3 octobre que nous nous retrouvons pour la troisième soirée du club qui sera consacrée au CO… A bientôt !

Jean-Louis Fidric & Anne Ambrosini
club-rh@rms-network.com

Agenda

1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
  

Partenariat Nominations

Une promotion ? Un prix ? Une nomination ?

Informez-nous de vos réussites !

Elles seront publiées en ligne ainsi que dans NEOMA ALUMNI Review