Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

La vie que tu t’étais imaginée de Nelly Alard, aux éditions Gallimard

Les NOEMES - Club littéraire

-

10/11/2020

Chaque mardi et samedi, le club littéraire des NOEMES se propose de piquer votre curiosité autour d'un ouvrage, écrit par l'une des plumes de notre réseau, mais pas que...


La vie que tu t’étais imaginée de Nelly Alard, aux éditions Gallimard


Premier Roman Ouvrage AlumnusNouvelleAutre


Amoureuses et amoureux d’Elisabeth d’Autriche, vous allez trouver ici votre bonheur. Les autres, vous risquez de trouver le temps long…

Ce roman (mais s’agit-il vraiment d’un roman ?) décrit la quête de la narratrice vers la mémoire d’Elissa Landi, vedette du cinéma hollywoodien des années 1930 et petite-fille (illégitime ?) de Sissi. Un périple à travers l’Autriche, la Normandie et les Etats-Unis, une vie d’écrivain totalement orientée vers la recherche des éléments qui pourront prouver le lien de parenté entre l’impératrice et l’actrice, malgré tous les obstacles – et souvent les indices contraires – qui de présenteront à elle, et finalement la naissance d’une amitié avec Caroline, la fille d’Elissa Landi.

C’est un joli texte, bien écrit, qui emmène le lecteur dans un rêve. Simplement, comme tous les rêves, il faut au départ y adhérer.


Extrait choisi :

« Deux jours plus tard, tandis que Caroline se reposait dans un motel, je rapportai seule au garde-meubles quatorze cartons soigneusement numérotés et en enfournai un dans le coffre de ma voiture en direction de Manhattan. Forcée à un choix douloureux, j’avais résolu de rapporter les documents qui me semblaient les plus anciens, et donc les mieux à même de me livrer la clé de l’énigme, me réservant de revenir plus tard chercher la correspondance d’Elissa durant les années 1930, qui devait servir de base au roman d’Elissa que je me promettais toujours d’écrire. De son côté, Caroline s’était aussitôt plongée dans un paquet de lettres choisies au hasard parmi celles qui étaient en anglais, avant de s’absorber dans la contemplation de photographies de sa mère – il y en avait des centaines. Puis elle s’était endormie. » 


Rejoindre le club


Contacts

Pour nous contacter, un seul mail :
club-litteraire@neoma-alumni.com






25 vues Visites

J'aime

  • Les NOEMES
  • Club littéraire
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Les NOEMES - Club littéraire

Soit dit en passant de Woody Allen, aux Éditions Stock

photo de profil d'un membre

Edouard Bucaille

24 novembre

Les NOEMES - Club littéraire

L’énigme de la chambre 622 de Joël Dicker, aux Éditions de Fallois

photo de profil d'un membre

Edouard Bucaille

21 novembre

1

Les NOEMES - Club littéraire

Noone ou le marin sans mémoire de Yann Verdo, aux Éditions du Rocher

photo de profil d'un membre

Edouard Bucaille

17 novembre