Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Comment télétravailler sereinement sur le long terme ?

NEOMA Alumni

-

18/03/2020

Dans ces circonstances particulières et exceptionnelles, il est important de bien préparer sa journée de télétravail pour l'envisager sereinement sur le long terme.

Votre association vous propose une série de conseils et astuces de bon sens, suivie d'une section dédiée au télétravail pour les parents de jeunes enfants, pour qui l'exercice est particulièrement sportif !

Merci à Alain Goudey et Guillaume Champeau, dont cet article est inspiré.

Bien s'organiser pour le télétravail


Quelques conseils et astuces pour envisager sereinement le télétravail


1  Un espace de travail défini

Premier conseil, et sans doute le plus essentiel : délimitez-vous un espace dédié en exclusivité au travail et aménagez-le. Il est particulièrement important pour le mental dans les circonstances actuelles de pouvoir franchir une frontière, même symbolique, entre votre travail, et votre vie privée. 

Si vous le pouvez, choisissez de vous installer dans une pièce séparée, en prenant soin d'éviter les espaces communs. Cela vous permettra de limiter les distractions au maximum et de pouvoir laisser vos affaires sorties d'une journée à la suivante. Ne négligez pas l'isolation phonique si vous êtes parents, avec un casque et de la musique par exemple (organisez des tours de veille avec votre conjoint pour garder tout de même un œil sur les enfants, nous y viendrons en seconde partie).

Enfin, utilisez autant que possible du matériel dédié au travail pour éviter les tentations trop faciles des applications tierces, des raccourcis vers vois loisirs favoris sur votre navigateur : vous vous êtes éloigné de votre téléviseur, ne vous faites pas avoir par votre smartphone !

2  L'importance d'une routine

Après la sonnerie du réveil, continuez à tenir votre routine quotidienne pour vous maintenir actif. Conservez l'ordre dans lequel vous faites les choses le matin lorsque vous vous rendez au bureau. N'oubliez pas de vous habiller : si cela peut sembler banal, on est vite tenté de travailler en pyjama, mais psychologiquement, vous aurez du mal à vous y mettre, et encore d'avantage à séparer votre journée de travail de votre vie privée.

Vous pouvez profiter du temps gagné sur l'absence de transports en communs à prendre pour gérer quelques tâches ménagères et autres lessives qui vous trotterons dans la tête si vous ne vous en occupez pas directement.

Le moment de la pause déjeuner est, comme au bureau, un élément clé de rupture d'activité pour se ressourcer. Si vous êtes seul, c'est le moment de se faire plaisir et de cliquer sur cette icône Netflix, ou d'allumer la télévision pour regarder le JT ! Nous parlions d'espace de travail précédemment, c'est le moment d'en sortir pour jouer au maximum cette rupture et éviter le sentiment croissant de tourner en rond qui pourrait se faire sentir au bout de quelques jours ou semaines.

Pour finir, sachez vous imposer une limite : une heure fixe pour s'arrêter de travailler, ou une dernière tâche à l'approche de cette dernière, selon votre mode de fonctionnement. Mais il est essentiel de s'y tenir, toujours dans cet objectif de rupture entre les sphères professionnelle et privée. De plus, cela fournira à vos proches des repères (conjoint et enfants) !

3  Se fixer des objectifs pour la journée et rester en contact

Le plus difficile, en dehors de la gestion des enfants pour ceux qui en ont (nous y venons), c'est de savoir trouver le juste milieu entre une journée frénétique par crainte que son employeur pense que l'on n'est pas actif, et se laisser au contraire allez aux 1 001 distractions que contiennent nos domiciles.

Faites un état des lieux de vos missions en cours et fixez vous un listing de vos objectifs du jour. Pour les plus organisés, envisagez le même sur l'échelle de votre semaine. En vous fixant ainsi un cap, vous vous donnerez envie d'avancer, et surtout la direction dans laquelle se lancer, faute de quoi vous risquez d'avoir bien du mal à démarrer la journée. De plus, vous finirez sur la note positive du devoir accompli une fois que vous serez venu à bout de votre liste du jour !

Ne négligez pas le maintien de contacts réguliers avec vos collègues, qu'ils soient d'ordre professionnel ou pour souffler un peu, ils seront essentiels dans ce contexte peu réjouissant de rupture des activités sociales. Soyez attentif à votre moral et à celui des autres : tous ne vivent pas avec la même résilience la solitude. Si vous ressentez que l'un de vos collègues se replie progressivement et communique moins, cela peu être un signe de début de déprime.

Enfin, hiérarchisez vos modes de communication selon l'importance de traitement et le caractère instantané/asynchrone de chaque canaux : 

  • Téléphone pour les sujets urgents et importants
  • SMS / Texto / Whatsapp pour les urgences un peu moins importantes
  • e-mail pour l'important / complexe mais pas urgent
  • Teams, Slack (ou autre) pour les échanges asynchrones, donc peu urgents et peu importants.

Gérer les enfants avec le télétravail

4  Gérer les petits monstres

A. Parlons maintenant de la difficulté majeure à gérer en télétravail, et particulièrement dans la situation actuelle : les enfants en bas âge et pleins d'énergie. Si vous avez bien distinctement structuré votre journée comme suggéré précédemment, vous pourrez d'autant plus l'expliquer à vos enfants s'ils sont en âge de comprendre. Tentez de conserver un rythme similaire à celui du quotidien ordinaire, pour qu'ils ne soient pas déboussolés. 

Si le jonglage sera forcément un minimum de mise, cela vous permettra de structurer au maximum vos moments de famille autour des repas et de moments de pause pour conserver la limite que vous vous êtes efforcé d'ériger entre votre monde pro et votre vie de famille.

B. Les écrans ne sont pas nécessairement des ennemis mauvais en soi. Veillez à la manière dont votre enfant les investit et à la quantité totale d'utilisation. Proposez leur de varier ce qu'ils regardent entre les programmes éducatifs (C'est pas Sorcier et consorts), les dessins animés et des films cultes (selon les âges) pour amorcer leur culture cinéma.

C. Enfin, vous pouvez compter sur de nombreuses activités pour maintenir vos enfants occupés :

          * Si vous avez un jardin (parents chanceux !), ils pourront s'occuper avec du foot, land art, balançoires et autres portiques.

          * Les activités artistiques : coloriages, dessins, bricolage, découpage, assemblage, boites et kit créatifs sont autant d'alliés pour maintenir vos enfants calmes et pouvoir vous concentrer sur votre journée de travail.

          * Si vous disposez de jeux de société où vos enfants seront autonomes, c'est le moment idéal ! Sortez Uno, jeux de cartes classiques, petits chevaux, dames, toupies, laboratoire à slime et autre jeux à la mode !

          * Si vos enfants aiment lire, aménagez leur un petit coin lecture pour qu'ils puissent profiter seuls et calmement de leurs BD et livres préférés dans un cadre qui leur donnera envie de se poser.

          * Préparez une pièce de théâtre que vous présenterez aux grands-parents quand tout sera terminé : fabrication du décor, des costumes, ça occupe pas mal !

          * Choisissez une fable de La Fontaine à apprendre pendant la semaine et une chanson des Beatles pour l’anglais par exemple (même si on préfère tous les Rolling Stones).

          * Organisez une petite séance de Yoga le soir pour se détendre, des ouvrages et guides spéciaux pour le faire en famille existent.


D. Responsabilisez vos enfants en tant que grand(e)-frère/sœur. S'ils s'entendent bien, cela pourra vous donner du temps libre sans trop d'efforts. Vous pouvez également leur demander de vous aider dans les tâches quotidiennes de la maison davantage que d'ordinaire. 

L'idéal est de définir un parent, clairement identifié auprès d'eux, qui puisse intervenir si besoin, par journée, demie-journée ou à un rythme plus personnalisé. Si vous clarifiez cela avec votre conjoint, cela vous permettra d'être entièrement focalisé sur votre travail lorsque ce n'est pas votre tour d'intervenir en cas de sollicitations.

E. S'organiser avec son conjoint est essentiel pour jongler entre les moments de productivité, les moments où l'on se réunit et les temps de classe à la maison par exemple. Envisagez de concevoir votre planning de journée en commun pour articuler au mieux chaque transition, prendre vos pauses en commun... Cela vous aidera à faire équipe face à ce défi ! 

De même, échangez ensemble sur vos modes de travail afin d'éviter de vous interrompre mutuellement trop souvent. Après une période d'accoutumance, avec une bonne communication, vous serez parés !

256 vues Visites

1 J'aime

  • NEOMA Alumni
  • Télétravail
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

NEOMA Alumni

Contribuez à l’animation de votre réseau !

photo de profil d'un membre

Yvan Lozac'hmeur

07 mai

Solidarité Covid-19

Aidez tous les étudiants NEOMA en difficulté en vous mobilisant !

photo de profil d'un membre

Yvan Lozac'hmeur

23 avril

1

NEOMA Alumni

MAJ - 16/03 : Informations sur les mesures prises par votre association face à l'épidémie de Covid-19

photo de profil d'un membre

Agnès Flouquet-Vilboux

10 mars

1