Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Le dernier gardien d'Ellis Island de Gaëlle Josse

Les NOEMES - Club littéraire

-

07/07/2020

Chaque mardi et samedi, le club littéraire des NOEMES se propose de piquer votre curiosité autour d'un ouvrage, écrit par l'une des plumes de notre réseau, mais pas que...


Le dernier gardien d'Ellis Island de Gaëlle Josse, aux éditions Notabilia


Premier Roman Ouvrage AlumnusNouvelleAutre


Alors que le centre d’immigration d’Ellis Island, au large de New York, vient de fermer en novembre 1954, le directeur du centre est chargé de procéder aux préparatifs de déménagement. Gaëlle Josse imagine tout ce qui se passe dans la tête du directeur au cours de cette semaine de transition : souvenirs heureux et moins gais, nostalgie de toute vie passée à recevoir des immigrants en errance et souvent au bord du désespoir, relations avec les personnes en attente de décision de visa ou non, et aussi marques indélébiles laissées sur les murs et le sol de cette île, ainsi que dans la mémoire de son directeur. 

Ce court roman plein de sensibilité et de tendresse nous fait découvrir de l’intérieur l’atmosphère qui régnait à Ellis Island au cours de la première moitié du Vingtième Siècle. Outre doté d’une grande finesse d’écriture, il permet mieux de comprendre ce que pouvaient ressentir non seulement les candidats à l’entrée sur le sol américain après avoir tout abandonné pour cela, mais aussi ceux qui étaient chargés de juger de leur aptitude à fouler l’Amérique dorée. 


Extrait choisi :

« Je me rendais très rarement à Manhattan, comme si les trois kilomètres, à peine, qui séparent Ellis Island de Battery Park constituaient un obstacle plus difficile à franchir que l’océan Atlantique tout entier, avec ses icebergs et ses tempêtes. Avec cette distance, devenue chaque fois plus évidente, plus tangible, comme si la terre ferme me repoussait un peu plus fort à chacune de mes tentatives de l’aborder, j’ai réalisé combien Liz avait tissé pour moi un lien avec le monde. Elle était mon intermédiaire, mon intercesseur, ma traductrice et mon interprète. Contrairement à moi, elle aimait la ville, le spectacle de la vie, les vitrines, les tramways, les grandes avenues, les passants, comme s’il s’agissait d’une seule, unique et gigantesque représentation aux scènes et aux décors multiples, un show fragmenté, à la fois immuable et sans cesse renouvelé. A quel point a-t-il fallu qu’elle m’aime pour venir partager sa vie sur cet îlot sinistre ! » 


Rejoindre le club


Contacts

Pour nous contacter, un seul mail :
club-litteraire@neoma-alumni.com



Opération Sweet Tooth, d'Ian McEwan



109 vues Visites

J'aime

  • Les NOEMES
  • Club littéraire
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Les NOEMES - Club littéraire

Soif de Amélie Nothomb, aux éditions Albin Michel

photo de profil d'un membre

Edouard Bucaille

27 octobre

Les NOEMES - Club littéraire

Robe de marié de Pierre Lemaître, aux éditions Le Livre de Poche

photo de profil d'un membre

Edouard Bucaille

24 octobre

Les NOEMES - Club littéraire

Marx dans le jardin de Darwin de Ilona Jerger, aux Éditions de Fallois

photo de profil d'un membre

Edouard Bucaille

20 octobre