j’adhère !
Neoma Alumni
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Guillaume Belan (MGE 1990), CFO chez Havas North America à New-York

Portraits d'alumni

-

01/12/2016

Témoignage CareeR CenteR® / TCDU – Pays : USA

Guillaume Belan – MGE 1990

CFO @ Havas North America – New-York

1. Guillaume, dans quelle ville habitez-vous et depuis combien de temps ?

Je suis installé à New York depuis 1 an et demi en tant que CFO pour Havas North America.

2. Quel poste occupez-vous chez Havas et quelles sont vos principales missions ?

Je suis Directeur financier en charge des services partagés (taxes, paye, trésorerie, plateforme comptable …). Mon rôle est de m’assurer du bon fonctionnement de tous ces services et d’en proposer de nouveaux, de mettre à jour les systèmes existants.

3. Comment avez-vous décroché votre poste actuel ?

Par le biais du réseau avec l’aide d’un ami également diplômé de NEOMA.

4. Quels conseils donneriez-vous à un(e) diplômé(e) qui souhaite trouver un emploi et s’installer aux Etats-Unis ? (conseils pratiques, comment postuler, démarches…)

Il est extrêmement illusoire de penser postuler directement de France. Le mieux est de viser une entreprise française installée aux États Unis en cherchant d'abord un poste en France

Il n'est pas possible de travailler sans visa et il faut une entreprise pour se faire sponsoriser, à moins d'en être exempté (carte verte en loterie ou passeport américain de naissance). Dans ce cas il est plus facile de tenter sa chance mais ça reste difficile sans relations. Exception de certaines professions très demandées dans lesquelles le postulant a de solides références.

5. Globalement, que tirez-vous de votre expérience en tant que diplômé vivant et travaillant aux Etats-Unis ?

Les points positifs :

Une qualité de vie certaine dans une ville intéressante (cela nécessite néanmoins un bon salaire car la vie est chère à NY et on doit financer sa propre couverture sociale).

Des équipes de bon niveau et fiables au travail ce qui est aussi souvent le cas en France. Un état d'esprit différent : aux Etats-Unis si on n'est pas content on s'en va, en France on râle.

Les points négatifs :

Il faut par contre accepter une précarité à laquelle les français sont non préparés. On peut perdre son travail du jour au lendemain sans filet. Les systèmes de couverture sociale sont plus chers et souvent moins efficaces qu'en France.

Le diplôme compte pour beaucoup moins qu'en France. Un employeur va surtout regarder ce que vous avez fait dans votre vie professionnelle. Il n'est pas nécessaire de parler l'anglais de Shakespeare. Les new yorkais sont beaucoup plus indulgents que nous pour les étrangers parlant leur langue. Le brassage de population à NY y est sans doute pour beaucoup.

517 vues Visites

J'aime

  • MGE 1990
  • Etats-Unis
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits d'alumni

Dominique Dutronc (CESEM 2001 ), Global Business Controlling Director–Innovation chez FIRMENICH Inc. à Princeton

User profile picture

Marion Morato Larbalestier

07 décembre

Portraits d'alumni

Aude Hirtz (MGE 2007), Director, Consolidation & IFRS compliance chez EDF à San Diego

User profile picture

Marion Morato Larbalestier

16 septembre

Portraits d'alumni

Apolline RILLET, Key Account Manager chez Overseas Food Trading à New York

User profile picture

Marion Morato Larbalestier

20 août

neoma-alumni.com