j’adhère !
Neoma Alumni
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Jean-Paul de Peretti (MGE 2015) en stage chez @ NewFilmmakers à Los Angeles

Portraits d'alumni

-

01/01/2016

Témoignage CareeR CenteR® / TCDU - USA Jean-Paul de Peretti – MGE 2015

Stage Assistant Media Associate/Marketing Manager @ NewFilmmakers Los Angeles

1. Jean-Paul, dans quelle ville et quel état avez-vous effectué votre stage ?

A Los Angeles en Californie, de juillet à décembre 2014.

2. Dans quelle entreprise avez-vous fait ce stage et quelles étaient vos principales missions ?

Dans le secteur de l'audiovisuel (cinéma). NFMLA est un festival de films indépendants, dont les bureaux sont basés dans le quartier d'Hollywood, dans les plus vieux studios de Los Angeles (Sunset Gower Studios). C'est une petite entité (6 employés) avec beaucoup de stagiaires. J'étais assistant media associate/marketing manager.

Par ailleurs, ma chance fut double, car l'un de mes supérieurs travaillait également au département production d'une agence de publicité, occupant les mêmes bureaux, cela m'a permis d'assister à la genèse d'un projet audiovisuel de parrainage entre Joseph Gordon-Levitt et Samsung.

3. Comment avez-vous décroché votre stage ?

Via une offre de stage sur http://www.entertainmentcareers.net. Il existe d'autres sites de la sorte relatifs à l'industrie du divertissement; cependant celui-ci est peut-être le meilleur pour ce secteur. Je précise que j'ai payé quelque chose comme 10 dollars pour accéder à toutes les fonctionnalités, c'est un investissement que je ne regrette pas, vu l'expérience qui s'en est suivie.

4. Comment avez-vous fait pour obtenir votre visa et quel était le délai d’obtention ?

J'ai fait une demande auprès de Parenthèse : http://www.parenthese-paris.com , qui se charge ensuite de transférer ma demande de visa (visa étudiant J-1) auprès d'un "sponsor" basé aux Etats- Unis : http://www.ciee.org/... Ce fut une démarche laborieuse et très compliquée; de plus cela coûte de l'argent (frais de dossier auprès de parenthèse.com, de demande de visa auprès de l'ambassade + assurance etc.; j'en ai eu pour 1200 euros pour les 6 mois passés à Los Angeles rien qu'en demande de visa et assurance, en revanche je n'ai aucun regret, mon expérience fut exceptionnelle.

L'assurance et la demande de visa coûtent moins cher si l'on reste moins longtemps, c'est dégressif. Il a fallu qu'ensuite je passe un entretien auprès de l'ambassade des Etats-Unis à Paris, ils s'assurent seulement que je ne veux tuer personne et que je peux aligner quelques mots d'anglais. Il faut compter un bon mois avant d'avoir l'autorisation de demander un rendez-vous à l'ambassade, puis compter entre 10 jours et un mois pour passer l'entretien (en fonction de la période de l'année, l'été étant le plus chargé en demandes). Il faut ensuite quelques jours pour recevoir le passeport avec visa à domicile via la poste.

5. Ou avez-vous logé et par quel biais avez-vous trouvé votre logement ?

J'ai trouvé mon logement sur un des nombreux sites de mise en relation de particuliers à particuliers, http://www.easyroommate.com ; il est facile de vérifier la fiabilité d'un site sur internet via Google et une recherche faite de bons mots clés, sachant qu'il existe effectivement quelques sites frauduleux.

Je pense qu'il ne faut pas hésiter à payer, si le site est fiable, pour accéder à toutes les fonctionnalités; je sais que j'ai dû payer quelque chose comme 10 dollars pour une recherche de trois semaines; il est vrai que ma recherche s'est faite dans la précipitation cependant. J'ai logé dans le quartier d'Hollywood même (Franklin Avenue), dans une collocation avec beaucoup de personnes (plus de 10), je ne voulais pas payer cher; cependant les loyers à LA sont raisonnables.

6. Votre stage était-il rémunéré ?

Non, les stages dans l'industrie du cinéma ne sont jamais rémunérés aux Etats-Unis, ou presque jamais. J'ai fait un crédit et j'ai vendu ma voiture pour partir; cependant je suis reparti avec un petit carnet d'adresses dans l'industrie du cinéma, et quelques amis à Los Angeles qui pourront m'héberger si jamais j'ai l'opportunité d'y retourner, et cela a beaucoup de valeur en soi. Encore une fois je ne regrette pas, mais il est vrai que c'est un investissement à méditer.

7. Quels conseils donneriez-vous à un(e) étudiant(e) qui arrive dans la même ville pour y faire son stage ? A votre connaissance, y a-t-il des sites utiles ou lieux pour l’aider ? (emploi, hébergement, conseils vie pratique)

Concernant le logement, http://www.easyroommate.com m'a permis d'être mis en contact avec un organisme qui gère plusieurs maisons de location : Loriff Management (http://loriff.com), ils sont sérieux, pas chers (plusieurs personnes par chambre cependant); et surtout ils ont accepté de prendre un étudiant étranger, ce qui est un engagement de confiance que d'autres propriétaires n'étaient pas prêt à faire. En fait, pour être plus précis, certains propriétaires me demandaient des avances jusqu'à 1000 dollars, ce que j'ai refusé, même lorsqu'ils me semblaient parfaitement sérieux. Loriff m'a demandé une avance de 200 dollars, et comme c'était un organisme un peu connu, je me suis dit que je pouvais y aller.

8. Globalement, que vous reste-t-il de votre expérience de stage aux USA ? Qu’en retirez- vous? Cela vous donne-t-il l’envie d’y retourner ?

Los Angeles était la seule ville qui m'intéressait dans le monde; puis un jour j'ai reçu un email d'acceptation de stage... J'ai eu beaucoup de chance. Voulant travailler dans le cinéma plus tard (métiers de la production plus précisément), cela était parfait pour moi. Mon stage s'est très bien passé; mais cela ne veut pas dire que ce sera le cas pour tout le monde voulant travailler comme stagiaire à Hollywood (d'après retours d'expériences de connaissances).

J'en retire que les américains sont des personnes gentilles et spontanées, prêtes à aider. Mes 6 mois et demi passés à Los Angeles m'ont clairement permis de confirmer cela. Puis ils adorent les français et la France, en tous cas à Los Angeles où les français sont peu nombreux, comparativement à Londres ou New York. Je n'aurais aucun problème pour y retourner, mais cette fois-ci pour un emploi stable j'espère. Or il est très difficile de trouver un emploi rémunéré dans l'industrie du cinéma à Los Angeles, des amis stagiaires sont retournés dans leur pays d'origine depuis que je suis rentré en France, alors qu'ils y recherchaient activement du travail. Mon projet est d'accumuler une expérience dans le secteur du cinéma en France, et ensuite dans plusieurs années, de me pencher sur Hollywood.

Jean-Paul est actuellement étudiant en Master 2 Pro Cinéma, Télévision et Nouveaux medias à la Sorbonne.

395 vues Visites

J'aime

  • Etats-Unis
  • MGE 2015
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits d'alumni

Dominique Dutronc (CESEM 2001 ), Global Business Controlling Director–Innovation chez FIRMENICH Inc. à Princeton

User profile picture

Marion Morato Larbalestier

07 décembre

Portraits d'alumni

Domitille Bisson-Bayeul (MGE 2015), assistante de production et association chez Selvámonos à Lima

User profile picture

Marion Morato Larbalestier

01 décembre

Portraits d'alumni

Guillaume Belan (MGE 1990), CFO chez Havas North America à New-York

User profile picture

Marion Morato Larbalestier

01 décembre