Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Notre-Dame de Paris Ô Reine de Douleur, de Sylvain Tesson

Les NOEMES - Club littéraire

-

31/03/2020

Chaque mardi et samedi, le club littéraire des NOEMES se propose de piquer votre curiosité autour d'un ouvrage, écrit par l'une des plumes de notre réseau, mais pas que...


Notre-Dame de Paris Ô Reine de Douleur, de Sylvain Tesson, aux éditions Equateurs


Premier Roman Ouvrage AlumnusNouvelleAutre


Un an après l’incendie de Notre-Dame de Paris, il convient de se concentrer sur un ouvrage dont tous les bénéfices seront reversés à la Fondation du Patrimoine.

Sylvain Tesson reprend ici trois articles (nouvelles) consacrés à la Cathédrale, qu’il avait publiés dans la presse : le premier sur ses exploits de grimpeur nocturne de monuments, défiant par là tous les officiers de police (ce avant qu’il ait son grave accident) ; le second sur la chance qu’il avait de se rééduquer en grimpant tous les jours les marches de Notre-Dame de Paris (après son grave accident) ; et le troisième qu’il a rédigé la nuit du 15 au 16 avril 2019 alors qu’il voyait la flèche s’effondrer.

Trois courts textes qui viennent du cœur, qui expriment tout l’amour que l’auteur ressent pour ce Monstre Sacré, qui mettent en avant toue la beauté fragile et majestueuse de l’édifice. Ici Sylvain Tesson ne joue pas, sinon avec son âme et sa vie.


Extrait choisi :

« L’escalier à vis permettait de s’élever en tournant sur soi-même. Je gagnais les degrés sans conquérir un pouce sur le plan euclidien. Dans l’escalier droit, c’est le contraire : on monte devant soi, projeté de quelques mètres dans l’espace. Toute spirale possède valeur d’espoir – un espoir plus grec que chrétien. L’espoir chrétien nous conduit vers l’avenir et la fin du chemin débouche dans la lumière. La spirale du colimaçon, elle, recompose son permanent retour. L’éternel retour est dans l’escalier à vis. Tout visiteur de Notre-Dame tient du derviche tourneur. »


Rejoindre le club


Contacts

Pour nous contacter, un seul mail :
club-litteraire@neoma-alumni.com



La Terre Invisible, de Hubert Mingarelli

140 vues Visites

J'aime

  • Les NOEMES
  • Club littéraire
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Les NOEMES - Club littéraire

Le voyant de Jérôme Garcin, aux éditions Gallimard

photo de profil d'un membre

Edouard Bucaille

04 août

Les NOEMES - Club littéraire

Omaha de Norman Ginzberg, aux éditions Héloïse d’Ormesson

photo de profil d'un membre

Edouard Bucaille

01 août

Les NOEMES - Club littéraire

Sigmaringen de Pierre Assouline, aux éditions Gallimard

photo de profil d'un membre

Edouard Bucaille

28 juillet

1