Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Prémices de la chute de Frédéric Paulin, aux éditions Agullo Noir

Les NOEMES - Club littéraire

-

29/08/2020

Chaque mardi et samedi, le club littéraire des NOEMES se propose de piquer votre curiosité autour d'un ouvrage, écrit par l'une des plumes de notre réseau, mais pas que...


Prémices de la chute de Frédéric Paulin, aux éditions Agullo Noir


Premier Roman Ouvrage AlumnusNouvelleAutre


Il y a quelques semaines, je vous écrivais à propos de La guerre est une ruse, de Frédéric Paulin. L’ouvrage se finissait par l’attentat du RER à la station Saint Michel le 25 juillet 1995 et par un rêve sur deux oiseaux se fracassant dans les flammes.

Voici la suite. Car l’islamisme n’a pas trouvé sa fin en 1995, il n’en était même qu’au début. Prémices de la chute décrit comment cette lutte intestine propre à l’Algérie s’est progressivement répandue à travers le monde, et comment d’une lutte contre le colon français on est arrivé à une guerre religieuse contre l’infidèle occidental. Les personnages du premier roman sont désormais rejoints par les services secrets américains, israéliens, britanniques, et autres ; les révolutionnaires algériens, dont les motivations étaient essentiellement financières et voyaient une influence géopolitique par la détention du gaz et du pétrole national, sont désormais dépassés par d’autres individus aux motivations similaires, si ce n’est qu’elles s’étendent à l’ensemble de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique.

Frédéric Paulin poursuit le même travail d’investigation minutieux, et on apprend beaucoup sur les manœuvres politiciennes de chaque partie prenante, au point d’en prendre un peu peur si c’est vrai. Et pourtant, tout est vrai…


Extrait choisi :

« On ne se prépare pas à la guerre.

Parfois on s’est entraîné, parfois on s’est armé, parfois on a dressé des plans d’attaque ou de défense, mais rien ne prépare à la guerre. A l’absence d’issue, à la violence totalisante, à la peur qui nous paralyse, à l’avenir qui n’est plus que hasard. Il n’y a pas de préparation à la guerre, il n’y a que des mensonges qui poussent les hommes à y partir.» 


Rejoindre le club


Contacts

Pour nous contacter, un seul mail :
club-litteraire@neoma-alumni.com






82 vues Visites

J'aime

  • Les NOEMES
  • Club littéraire
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Les NOEMES - Club littéraire

Les fantômes de Reykjavik d'Arnaldur Indridason, aux Éditions Métailié Noir

photo de profil d'un membre

Edouard Bucaille

01 décembre

Les NOEMES - Club littéraire

Soit dit en passant de Woody Allen, aux Éditions Stock

photo de profil d'un membre

Edouard Bucaille

24 novembre

Les NOEMES - Club littéraire

L’énigme de la chambre 622 de Joël Dicker, aux Éditions de Fallois

photo de profil d'un membre

Edouard Bucaille

21 novembre

1